Assurance habitation pour la construction ou les travaux de sa maison

Lors de la construction ou la rénovation d’une habitation, disposer d’une bonne couverture assurance habitation est important. Mais alors comment bien ajuster son contrat lors de la construction ou lors de travaux ? C'est ce que nous allons voir dans cet article...

Assurance habitation : faut-il l' ajuster à mesure des travaux ?

Les travaux de conception ou de rénovation d'une maison constituent un projet important qu’il ne faut pas négliger. Ces travaux peuvent être entrepris pour des raisons esthétiques, pour améliorer le confort dans les pièces de la maison ou pour construire de A à Z, le logement de ses rêves. Outre leur réalisation, il est utile de penser à les assurer. En fonction du choix du prestataire, il est possible pour un particulier de bénéficier d’une bonne assurance concernant le bon déroulement des ouvrages. Néanmoins, il existe une autre solution à envisager. Il s’agit d’adapter ses assurances pour disposer d’une meilleure protection. D’autre part, régulariser son assurance peut être nécessaire en fin de chantier pour de nombreuses raisons. Quelques précisions dans cet article.

Assurance habitation, dommages ouvrage et garantie décennale

Bénéficier d’une assurance ou même de plusieurs est crucial pour tous propriétaires de maison. Pour se prémunir d'éventuelles malfaçons et du bon fonctionnement de certains équipements, le maître d'ouvrage peut alors souscrire à plusieurs assurances.

Assurance habitation : ce contrat d'assurance de tout propriétaire ou locataire contient des garanties de base pour se protéger d'éventuels incidents du quotidien tels que bris de glace, responsabilité civile, vol, accident, dégât des eaux, etc.

Assurance décennale souscrite par l'artisan lui-même et le maître d'oeuvre, elle permet la prise en charge financière des défaillances prématurées rendant inhabitable le logement après sa livraison.

Assurance dommages-ouvrage : cette assurance concerne les travaux de réparation liés à l'assurance décennale. C'est en quelque sorte, une sur-assurance qui engage les recours auprès des entreprises lorsqu'il y a une défaillance structurelle sur l'habitation.

Chez un maître d'oeuvre, par exemple, le coût de construction de votre maison se décompose de la manière suivante :

  • achat du terrain + coût de la construction + dommages-ouvrage = budget total dont une partie est financée par un emprunt bancaire

Pour trouver une solution financière et des conseils pour votre crédit, les comparatifs bancaires tels que Détective Banque, peuvent être de bons outils pour éclairer vos choix et décisions.

Fonctionnement de l'assurance habitation étape par étape

Il est généralement possible, grâce à une assurance habitation, de bénéficier d’une bonne protection contre différents risques lors du déroulement d’un chantier. Il peut s’agir de risques liés aux bris de glace, dégâts des eaux, incendies, explosions, vols, etc. Certains contrats offrent la souplesse d'option "en cours de travaux" ou "en cours de construction" pendant le gros oeuvre puis passage aux garanties complètes dans un second temps.

La couverture offerte par ce type d’assurance est garantie par la majorité des contrats d’assurance habitation. Une fois l'offre choisie, il est conseillé de s’assurer de la conformité de votre contrat d’assurance. Vous devez adapter vos garanties à chaque changement lié à votre habitation : agrandissement, ajout de panneaux solaires, etc. pour que votre contrat d'assurance se calque au plus près de vos besoins et puisse couvrir les éventuels accidents qui pourront avoir lieu dans le cadre de ces changements. Si les risques ne bénéficient pas d’une couverture, il est possible de souscrire à une extension de garantie ou de changer de contrat. Néanmoins, pour les grands travaux, opter pour une assurance tous risques chantier est recommandé.

Assurance habitation et régularisation en fin de chantier

À la fin d’un chantier de construction ou rénovation, il est souvent nécessaire d’ajuster l’assurance habitation en fonction des nouvelles installations. En effet, une mise à jour s’impose afin que votre contrat vous assure, en prenant compte des nouvelles composantes de votre logement. La régularisation d’une assurance habitation consiste à adapter les garanties du contrat au bien rénové. Il est aussi possible d’y ajouter des garanties optionnelles en fonction de ses besoins.

Elle doit ainsi être réalisée s’il y a eu un réaménagement important des pièces du logement ou s’il y a eu modification de l’usage de l’édifice. C’est aussi le cas si vous remarquez une aggravation ou une diminution du risque couvert par l’assureur. Voyez l'assurance comme une commode à tiroirs où chaque tiroir serait une garantie à conserver ou retirer en fonction des besoins spécifiques de votre logement.

Si l'assuré remarque une valeur mobilière garantie inexacte, il peut demander une réévaluation de la valeur de la maison. Cette démarche réalisée par l’assureur lui permet de profiter d’une indemnité conforme à son habitation. Et, pour que la valeur à neuf notifiée dans le contrat d’assurance concorde bien à la réalité, il peut être nécessaire de réévaluer la valeur des biens mobiliers ainsi que des équipements neufs.

Retour aux actualités